Point au 15 septembre sur l’agression militaire commise par l’Azerbaïdjan contre l’Arménie

Publié le 15 septembre 2022

Dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 septembre 2022, les forces armées azerbaïdjanaises ont déclenché une offensive de grande ampleur dans sept directions en République d’Arménie. Retour sur les dernières informations importantes en bref 👇

✅L’agression militaire de l’Azerbaïdjan contre l’Arménie a fait 105 morts dans les forces armées arméniennes et entre 50 et 70 dans les forces armées azerbaïdjanaises en 48 heures. L’Azerbaïdjan a de surcroît capturé 7 soldats arméniens, selon les enregistrements vidéo disponibles. Chiffres provisoires. 

✅Les forces armées azerbaïdjanaises ont avancé sur au moins 10km² du territoire de la République d’Arménie. 

✅Le défenseur des droits de l’homme de l’Arménie fait état de 7 civils blessés et 1 tué; 2 750 civils ont été déplacés des provinces frontalières de l’Arménie sous attaque, dont 370 enfants et 55 personnes handicapées. 200 bâtiments civils sont endommagés, dont 60 totalement détruits. 

✅La pression diplomatique internationale sur l’Azerbaïdjan a facilité un cessez-le-feu entré en vigueur le 14 septembre au soir. La journée du 15 a été calme.

✅ Principales annonces de la communauté internationale ces deux derniers jours 👇

Le Président Macron a demandé à son homologue azerbaïdjanais de mettre fin aux hostilités et de revenir au respect du cessez-le-feu dès mardi. 

En réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU ce jour, le représentant de la France à appeler l’Azerbaïdjan “à retirer ses troupes vers la position de retrait, l’intégrité territoriale de l’Arménie doit être préservée. La France continuera à soutenir le processus d’instauration d’une paix durable dans la région. » 

La Russie, via l’Organisation du Traité de Sécurité Collective, annonce une mission de “recueil d’informations”, “peut être cette semaine” (porte-parole du Kremlin). 

« La base du règlement des relations arméno-azerbaïdjanaises sont les accords tripartites [signés sous l’égide de la Russie en 2020 et 2021], qui doivent être mis en œuvre. La compétition géopolitique ne peut qu’entraver le règlement des relations arméno-azerbaïdjanaises, l’important maintenant est l’arrêt du feu. » Représentant de la Russie aux Nations Unies.

Les Etats-Unis, via le secrétaire d’Etat Blinken ont mis l’accent hier, 14.09, sur “les rapports continus de bombardements en Arménie” et “de civils blessés”. Il a “exhorté le président Aliyev à cesser immédiatement les hostilités, à désengager les forces militaires, à retirer les forces de la frontière et à cesser les hostilités qui pourraient mettre en danger les civils, et à œuvrer pour résoudre toutes les questions en suspens entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan par des négociations pacifiques”. Les Etats-Unis restent “déterminés à faire tout ce qui est en [leur] pouvoir pour promouvoir un avenir pacifique et prospère pour le Caucase du Sud.”

« Il n’y a pas de solution militaire au règlement des relations arméno-azerbaïdjanaises. Nous appelons à revenir à la table des négociations. Nous exprimons notre volonté de promouvoir le dialogue entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan par le biais de la coordination de l’OSCE et de ses partenaires. » Représentant des États-Unis auprès des Nations Unies

Le Conseil de sécurité réuni suite à une demande de l’Arménie – Le 15 septembre 2022